Etudiants : quel contrat de travail ? Les trucs à savoir pour éviter les dérapages ! Tous les employeurs doivent déclarer leur recrue auprès de l'URSSAF grâce à une déclaration préalable à l'embauche (DPAE), signée par les deux parties.
Jeunes
Ouvrir un compte en ligne a La NET Agence
Emplois et stages
Contactez-nous mail
Accueil > Jeunes > Vie pratique Jeunes > Etudiants

Etudiants

Etudiants : quel contrat de travail ?

Le contrat de travail suit dans la foulée, mais attention, il en existe de différentes sortes.

Le contrat à durée déterminée (CDD)

Il correspond souvent à l'exécution d'une tâche précise pour une durée provisoire. Il ne peut excéder 18 mois. Mais, une fois embauché, pas question de partir sur un coup de tête : l'employeur est en droit de réclamer des dommages et intérêts, faute de préavis.

Le SMIC Hôtelier

Il concerne les petits boulots dans les secteurs hôtellerie et restauration. En plus du SMIC, l'employeur se doit de nourrir son personnel (deux repas par jour) ou de verser une indemnité compensatoire.

Le contrat de travail saisonnier

Le contrat saisonnier concerne les secteurs professionnels qui connaissent des pics d'activité dans l'année : récoltes agricoles, tourisme, centres de vacances, exploitations forestières, activités d'enquête et de sondage, moniteur (trice) de ski... Il rentre dans le cadre du CDD, avec une durée maximum de 8 mois.

La mission d'intérim

Elle concerne davantage les bienheureux qualifiés (informatique, comptabilité, commerce...). Les missions sont souvent courtes ou alors très longues. Ces contrats sont coordonnés par les agences de travail temporaire. Il revient à l'agence d'établir le contrat, dit de "mission" qui comprend les clauses conclues entre elle-même et l'entreprise. Certaines agences françaises sont implantées hors du territoire. Bons plans pour les petits boulots à l'étranger !
Bon à savoir
Un contrat de travail doit mentionner : l'identité des deux parties, l'emploi concerné, la date de début et de fin de contrat, la rémunération, la durée du travail, le lieu de travail, la durée de la période d'essai, la convention collective applicable, toutes autres précisions utiles comme la caisse de retraite complémentaire ou s'il s'agit d'un remplacement temporaire.

Le temps partiel

Il est très fréquent chez les étudiants. Les entreprises apprécient cette formule souple et économique. Elle s'adapte aussi bien à un CDD qu'à un contrat à durée indéterminée (CDI). La durée du boulot varie de 18 heures à 32 heures par semaine. Le salarié en temps partiel bénéficie des mêmes droits que les salariés à temps plein.